Qu'entend-on par syndrome des bâtiments malsains (SBS) et pourquoi devriez-vous vous en inquiéter ?

Le syndrome des bâtiments malsains est à l’origine de maladies respiratoires chez des millions d’états-uniens mais très peu de gens sont conscients du fait que leur lieu de travail peut faire de leur vie un enfer.

Comprendre le syndrome des bâtiments malsains

La United States Environmental Protection Agency (EPA) définit le syndrome des bâtiments malsains (SBS) comme « des situations dans lesquelles les occupants d’un bâtiment ressentent des effets aigus sur leur santé et leur bien-être qui semblent liés au temps passé dans un bâtiment, mais aucune maladie ou cause spécifique ne peut être identifiée. » (1)

Le SBS ne provient pas toujours de l’ensemble d'un bâtiment et peut être limité à une zone ou même une salle. Il est important de comprendre le SBS car aux États-Unis, on passe en moyenne huit heures par jour dans un bureau ou un bâtiment et environ 90 % du temps où nous sommes éveillés à l’intérieur.

Causes et symptômes des bâtiments malsains

Bien que le SBS n'ait pas de cause spécifique, les chercheurs ont découvert qu'une combinaison de facteurs pouvait en être responsable. Il s’agit notamment :

de l’absence d’une ventilation adéquate - lorsqu’un bâtiment n'est pas correctement ventilé, la quantité d'air extérieur circulant dans le bâtiment est insuffisante et les niveaux de contaminants restent élevés car ils ne sont pas dilués.

des polluants chimiques - les émissions provenant des équipements de bureau et d'autres produits tels que les produits de nettoyage peuvent créer un environnement nocif. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ces émissions nuisent gravement à la santé.

des polluants biologiques - dont les bactéries, virus, le pollen, les excréments d'acariens et les squames d'animaux aéroportés. L'eau stagnante dans les bâtiments ou sur des surfaces mouillées peut également être à l’origine de moisissures altérant la qualité de l'air intérieur.

« Des études récentes sur le syndrome des bâtiments malsains ont révélé que la moisissure qui se développe dans les bâtiments peut pénétrer dans l’air et générer des mycotoxines qui peuvent être facilement inhalées ou ingérées », a déclaré Kevin Wood, vice-président Ventes et marketing chez Camfil USA. “Ces mycotoxines peuvent pénétrer profondément dans les poumons et les voies respiratoires et causer de graves problèmes de santé.”

Les mycotoxines sont des composés toxiques produits par les champignons. Une fois ingérées, elles peuvent affaiblir le système immunitaire et irriter les voies nasales, aggravant ainsi des problèmes respiratoires tels que l'asthme.

Les personnes atteintes du SBS évoquent généralement des symptômes tels que :
les maux de tête
les vertiges
l’irritation des yeux, des voies nasales et de la gorge
une toux sèche
l’irritation cutanée
une perte de concentration
la fatigue
les nausées

Et selon l’Environmental Illness Resource, il est important de rappeler que ces symptômes ne sont identifiés comme SBS que s’ils disparaissent peu de temps après qu’un employé a quitté le bâtiment.(2)

Connaître les causes et les symptômes du SBS peut non seulement aider le personnel et les gestionnaires de bâtiments à prendre des mesures pour résoudre le problème, mais également à faire comprendre l'importance d'une bonne qualité de l'air intérieur dans les bâtiments commerciaux.

Qu’entend-on par qualité de l’air intérieur ?

La plupart des gens sont conscients de la pollution de l'air extérieur, mais très peu peuvent répondre à la question suivante : Quelle est la qualité de l'air intérieur chez moi ou au travail ? La raison en est qu’il est beaucoup plus facile de voir, sentir et être conscient de la qualité de l’air extérieur que de l’évaluer.

Selon l'EPA, la qualité de l'air intérieur « fait référence à la qualité de l'air à l'intérieur et autour des bâtiments et des structures, en particulier en ce qui concerne la santé et le bien-être des occupants du bâtiment. » (3)

Les polluants présents dans un bâtiment peuvent entraîner des arrêts maladie du fait de maladies respiratoires, ce qui affecte la productivité et coûte des millions de dollars aux entreprises en termes de main-d'œuvre perdue.

Les traitements contre le syndrome des bâtiments malsains

Si suffisamment d’employés travaillant dans un bâtiment commercial commencent à présenter des symptômes de SBS, les superviseurs du bâtiment peuvent mettre en place plusieurs traitements contre le SBS dans le but d’atténuer le problème. Ils doivent commencer par inspecter le bâtiment pour s'assurer qu'il n'y a pas de moisissure. Ils doivent ensuite inspecter le système CVC pour s'assurer que les conduits sont propres. Si les conduits ne sont pas propres, les superviseurs du bâtiment doivent engager un professionnel pour qu’il les nettoie. Troisièmement, tous les produits chimiques se trouvant dans le bâtiment doivent être fermés hermétiquement et stockés dans des zones bien ventilées.

Un dernier traitement contre le SBS consiste à s’assurer que les filtres à air sales et usagés sont remplacés par des filtres qui ont une efficacité publiée correspondant à un niveau élevé d’élimination de la poussière, de la moisissure, du pollen et des bactéries dans une installation intérieure. Il s'agit d'une étape essentielle en matière de contrôle du SBS et d’atténuation de l'apparition de symptômes indésirables.