Déchets organiques

Déchets organiques

Les filtres moléculaires robustes Camfil aident à éliminer les nuisances olfactives et à éliminer les gaz fortement contaminés de cette ressource extrêmement précieuse pour les énergies renouvelables, le compost et les substances d'amendement de sol.

Lorsque les déchets organiques biodégradables sont collectés ou séparés d'un flux de déchets mixtes, ils deviennent rentables et servent de combustible pour la production d'énergie ou de matières premières pour le compost ou les engrais. Parmi les catégories importantes de déchets organiques, on peut citer : le fumier, les déchets alimentaires, l'herbe coupée et les résidus de culture.

Les procédés de digestion anaérobie (sans oxygène) sont utilisés pour produire du biogaz, tandis que le compost est fabriqué en utilisant un procédé de digestion aérobie (avec de l'oxygène).  Tout procédé de biodégradation produit un mélange complexe de gaz pouvant créer une nuisance olfactive ou, dans le cas du biogaz, un risque de corrosion pour le moteur à combustion. La filtration moléculaire aide à régler ces problèmes.

Le traitement des déchets - et de l'air - est crucial dans les installations de biogaz

Le biogaz gagne en importance dans le monde entier puisque les déchets organiques recyclés remplacent les sources de production d'énergie de combustibles fossiles non durables. Lorsque les déchets organiques sont digérés dans un procédé anaérobie, le méthane qui en résulte (le carburant nécessaire à la production d'énergie) peut être fortement contaminé par des substances indésirables susceptibles de provoquer la corrosion ou l'abrasion.

Le biogaz peut contenir ces substances nuisibles :

  • Le sulfure d'hydrogène (H2S)
  • L’ammoniac (NH3)
  • Les siloxanes
  • Les hydrocarbures aromatiques
  • Les halogènes (chlore, fluor)
  • Des particules

Si de fortes concentrations de H2S peuvent atteindre le moteur à gaz où le méthane est brûlé afin de générer de l'énergie, le moteur peut subir une corrosion interne en raison d'une combinaison de gaz acide et de températures élevées. La corrosion des moteurs nécessite des temps d'arrêt imprévus pour l’entretien et les réparations, ce qui augmente les coûts d’entretien et diminue les rendements et les bénéfices de l'installation de biogaz. De nombreux digesteurs anaérobies et moteurs à biogaz se trouvent à proximité de la matière première des déchets organiques, c'est-à-dire dans les exploitations agricoles. La filtration moléculaire en ligne est la méthode acceptée pour éliminer le sulfure d'hydrogène du biogaz avant la combustion.

Contrôle des odeurs de compostage à l’aide de la filtration moléculaire

Les déchets organiques peuvent subir une biodégradation partielle dans un procédé aérobie afin de produire du compost ou des produits servant à améliorer la qualité du sol. Le sulfure d’hydrogène est produit en petite quantité, ou pas du tout, mais une grande partie de la teneur en composés organiques volatils des déchets est libérée. Cette libération peut créer une nuisance olfactive en raison de la très haute intensité. Le mélange gazeux responsable de l'odeur est très complexe, mais les constituants majeurs sont des terpènes tels que l'alpha-pinène.

Vous pouvez utiliser la filtration moléculaire comme méthode de contrôle des odeurs à la fois sur les gaz d'échappement du site de production et dans le système de ventilation des machines utilisées à l'intérieur du hall des procédés pour retourner et mélanger les déchets en décomposition.

Grâce aux solutions dédiées de filtration moléculaire offertes par Camfil, vous pouvez éloigner les odeurs gênantes des zones voisines et filtrer les gaz contaminés avant qu’ils n’atteignent le moteur à combustion.

 

Avez-vous des questions et/ou remarques? Contactez-nous!
Contactez-nous
+32(0)2705 80 70
TROUVER UN CONTACT