Considérations liées à la corrosion due au sel

Où sont localisées vos activités ? Sur un site côtier ou sur un site en mer ? Malheureusement, vous devez sans doute faire face à des problèmes liés à la corrosion tels que des dommages irréversibles causés aux lames de turbine, des pertes de performances, des défaillances précoces et des réparations coûteuses. Vous pouvez toutefois éviter la corrosion si vous prenez des mesures pour interrompre le process avant qu'il ne commence.

Qu’entend-on par corrosion ?

L’altération des performances du moteur à turbine à gaz est classée comme étant récupérable ou non récupérable. L’altération récupérable des performances est généralement due à l'encrassement du compresseur et peut normalement être résolue par un lavage à l'eau en ligne et hors ligne. L’altération non récupérable des performances est généralement causée par l’usure des pièces du moteur thermique due à leur rotation, l'obstruction des canaux de refroidissement, l'érosion et la corrosion dues aux contaminants présents dans l'air, au carburant et/ou à l'eau.

Les contaminants absorbés peuvent entraîner la corrosion des sections du compresseur, de la chambre de combustion et de la turbine d'un moteur à turbine à gaz. La corrosion thermique est la forme de corrosion la plus grave rencontrée dans la section de turbine. Il s’agit d’une forme d'oxydation accélérée qui se produit entre les composants et les sels fondus déposés à sa surface. Le sulfate de sodium (Na2SO4) est généralement le principal dépôt à l'origine de la corrosion thermique. Elle s’intensifie à mesure que la température de la section de turbine à gaz augmente.

Quels sont les véritables effets du sel ?

Lorsque la température de chauffe de la turbine augmente, le sulfate de sodium se liquéfie et attaque le revêtement des lames de la turbine, provoquant des dommages irréversibles ainsi que des pertes de performances, des défaillances précoces et des réparations coûteuses.

La mise à niveau du système d’entrée à l’EPA empêche le sel de pénétrer dans l’entrée, stoppant ainsi le processus de corrosion de l'extrémité chaude causée par le sulfate de sodium avant qu'il ne commence.

Comment pouvez-vous prévenir la corrosion ?

Étant donné que l’entrée d’une turbine à gaz est constituée à 98 % d’air et à 2 % de carburant, vous pouvez prévenir la corrosion en éliminant ces causes.

  1. Utilisez un carburant plus propre, un carburant ayant une faible teneur en soufre
  2. Éliminez le sel provenant de l'air avant qu'il n'atteigne la turbine à gaz à l’aide d’une solution de filtration d'entrée d'air présentant des caractéristiques de conception spécifiques.
    • L’efficacité E12 selon la norme EN1822 : https://www.camfil.com/fr-fr/secteurs/systemes-de-production-d-energie-et-d-electricite/turbines-a-gaz
    • Bonnes capacités de traitement de l'eau
    • Les persiennes et les couvertures anti-pluie éliminent une partie de l'eau provenant du débit d'air avant qu’elle n’atteigne les filtres.
    • Les préfiltres coalescents transforment les plus petites gouttelettes en gouttelettes plus grosses, qui peuvent alors tomber du débit d'air avant d'atteindre le filtre de l'étage suivant. Les bons préfiltres drainent les grosses gouttelettes à l'avant du filtre, maintiennent une faible perte de charge en cas d’humidité et coalescent les petites gouttelettes en gouttelettes plus grosses à l'arrière.
    • Les filtres finaux hydrophobes (résistants à l'eau) empêchent l’eau de pénétrer et doivent avoir un drainage suffisant pour maintenir une perte de charge faible.

Vous pouvez prendre d'autres mesures pour prévenir la corrosion en utilisant un matériau de type lame résistant à la corrosion et en recouvrant vos lames pour accroître la protection. Toutefois, ces solutions sont temporaires, car une exposition répétée au Na2SO4 finira par produire ses effets.

Identifiez la cause de la corrosion sur votre site.

Dans certaines installations, les conditions du site, la conception de l'emballage et/ou les procédures de maintenance contribueront à augmenter la quantité de contaminants absorbés par le moteur à turbine à gaz. Pour vous aider à comprendre la « cause profonde » du problème, contactez-nous et demandez l’outil d’analyse de la cause profonde de la corrosion thermique.